Les différents types de sushis

Etymologiquement, le mot sushi vient de « su » signifiant vinaigre et de « shi » signifiant riz. Le terme est employé pour désigner un morceau de poisson cru ou de mollusque déposé sur un lit de riz. Devenu très populaire en Occident, le sushi est, à l’origine, un met japonais d’excellence. Alors que beaucoup s’accorde à dire qu’il est l'emblème de la cuisine nippone, il est consommé de façon occasionnelle au Japon. Plat d’accompagnement au départ, le sushi est aujourd’hui devenu un véritable repas.

A lire aussi : Top des meilleures recettes de sushis et makis

Les Sushis

Type de sushi

L’histoire raconte que le riz servait initialement à conserver le poisson. On emplissait d’immenses jarres qu’on laissait fermées par un couvercle. La fermentation du riz produisait de l’acide lactique et favorisait, ainsi, la conservation du poisson. Cela permettait, en outre, de le transporter plus facilement et de permettre aux populations les plus éloignées des côtes d’en profiter. Le poisson était ensuite mangé et le riz jeté. A partir du 17e siècle, les japonais eurent l’idée d’ajouter du vinaigre de riz pour accélérer la fermentation. Très vite, beaucoup prirent goût à l’association riz, vinaigre et poisson et le sushi naquit.

Aujourd’hui, les Français ont tendance à appeler à tort « sushi » la fine tranche de saumon posée sur une boule de riz vinaigré. Cependant, ne vous y trompez pas, « sushi » est une appellation générale qui regroupe différentes variantes. Bien que certaines soient tombées en désuétude, il en existe des centaines au Japon. Vous êtes un peu perdu(e) ? La liste qui suit devrait pouvoir vous éclairer. De quoi vous aider dans vos recettes ! Et pour retrouvez les meilleures recettes de sushis japonais, c’est par ici.

Le Nigiri Sushi

Type de sushi - Nigiri Sushi

Signifiant littéralement « sushi tenu », il s’agit du sushi traditionnel. Il est composé d’une fine tranche de poisson cru, appelée neta, déposée sur un cylindre de riz vinaigré. Là encore, les variantes sont nombreuses puisqu’on peut même le retrouver entouré d’une tranche d’algue Nori afin de bien maintenir le tout. Le Nigiri Sushi est très vite devenu populaire au Japon car il a l’avantage de se manger en une bouchée et à la main. Découvrez notre recette de Nigiri Sushi !

L’Inari Sushi

Type de sushi - Inari sushi

L’Inari Sushi est une poche de tofu frit, vinaigrée et sucrée, que l’on remplit de riz. En fonction des variations régionales, on peut également retrouver la poche sous la forme d’une omelette. Etant le seul sushi qui ne contient ni légumes, ni poisson, peu sont les établissements occidentaux (mais aussi japonais) qui le servent. Ils raviront les personnes n’aimant pas le poisson cru des Nigiri Sushis et des Sashimis ou les algues sèches des makis. Vous êtes intrigués ? Notre recette d’Inari Sushi devrait vous intéresser.

Le Oshi Sushi

Type de sushi - Oshi sushiLe Oshi Sushi est le premier sushi dont la forme a été travaillée. Il se compose de 3 couches : deux couches de riz entre lesquelles est glissée une tranche de poisson. Pas très esthétique, il a très vite changé de forme. Le riz est maintenant pressé dans un moule puis découpé en carré ou en rectangle avant d’être servi.

Le Nare Sushi

Le Nare Sushi est composé de riz fermenté. Certaines légendes racontent qu’il s’agit du tout premier sushi inventé au Japon. Initialement, il était fait à partir du riz servant à conserver le poisson. Ce sushi n’est plus consommé depuis de nombreuses années, c’est pourquoi on ne le trouve plus dans aucun restaurant.

Les Maki Sushi 

Maki sushi

Considérée comme une véritable famille parmi les sushis, les Maki Sushi sont aussi appelés Nori Maki en référence à la feuille d’algue qui les compose. Ils prennent, en effet, la forme de rouleaux, composés traditionnellement d’un ou plusieurs ingrédients. Une fois roulés, ils sont découpés en pièces égales avant d’être servis. Les Makis ont été, à l’origine, inventés pour ne pas dessécher le riz. Il s’agissait de le conserver dans le temps. C’est pourquoi, anciennement les japonais découpait le rouleau juste avant la dégustation. Vous ne savez pas quel maki cuisiné ? Faites votre choix dans la liste ci-dessous.

Les Hosomaki

Maki sushi - Hosomaki

L’Hosomaki est le plus petit et le moins épais de tous les makis. Simple à réaliser, il est généralement composé d’un seul aliment (souvent du poisson). Il vous permettra de parfaire votre technique de roulage, ayant un diamètre de seulement 2 à 3 cm.
Et pour voir comment faire, rendez-vous sur notre page spécialement dédiée aux recettes d’Hosomaki.

Les Gunkan Maki

Maki Sushi - Gunkan MakiC’est la première version du sushi incluant une feuille d’algue Nori. Lors de sa préparation, on façonne le riz en cylindre, on l’entoure d’un morceau de Nori puis on dépose sur le dessus un ingrédient. Généralement, ce sont des oeufs de saumon mais on peut également choisir un tartare ou du corail d’oursin.

Les Futo Maki

Maki sushi - Futo MakiIl arrive que ce sushi soit appelé Sumo Maki dans certains restaurants en raison de sa taille. De loin le plus gros des sushis, il ressemble à un épais rouleau fait à base de Nori. Il est généralement composé de riz et de nombreux ingrédients, finement coupés en lamelles. Bien que très joli à regarder en raison des différentes couleurs qui le composent, il n’est pas aisé à manger à cause de son diamètre (5 à 6 cm).

Les Uramaki

Maki Sushi - UramakiAussi appelé « maki sushi inversé », la particularité de l’Uramaki réside dans le fait que le riz entoure et recouvre la feuille d’algue pour devenir alors la couche extérieure du maki. Rempli de plusieurs ingrédients, il souvent recouvert de graines de sésame. Sa variante la plus connue est, sans nul doute, celle du California Roll.

Le Temaki Sushi

Maki Sushi - Temaki SushiEquivalent du sandwich, il prend la forme d’un cône roulé à la main, fait à base d’algue de Nori. Les japonais le remplisse ensuite de riz et saupoudre le tout de graines de sésame. Le Temaki Sushi est souvent composé de deux ingrédients (généralement de d’avocat et de saumon). Vous l’aurez compris toute la difficulté de la preéparation de ce sushi réside dans la réalisation du cornet.
Une petite faim ? C’est par ici !

Les Sashimi

Maki Sushi - SashimiSans doute le plus simpliste car composé uniquement d’une tranche de poisson, le Sashimi est bien considéré par les japonais comme un sushi. En plus de sa fraicheur, c’est la façon de choisir le poisson et de le découper qui font la qualité de ce sushi. En pratique, sa préparation est donc tout un art. Deux morceaux provenant du même poisson mais cuisinés par deux chefs différents n’auront donc pas le même goût. Amateurs de poisson cru, à vos fourchettes !

Besoin d’un couteau japonais pour découper votre poisson ? Nous avons testé les 3 meilleurs couteaux japonais de 2018. C’est par ici. Et pour tout savoir sur comment l’utiliser, c’est par .